Mohamed6

Il y’a quelques années au cours des années 1976, il représentait son père aux obsèques de George Pompidou, seul enfant parmi les grands de ce monde.

téléchargementDès son plus jeune âge, son père le roi Hassan 2 s’est attaché à le préparer à l’exercice de ses responsabilités futur, âgée de 13 ans il sait se mêler aux garçons de son âge pour des jeux qui le font côtoyer des fils de famille modeste mais il peut aussi être aux côtés de son père à l’occasion de cérémonies officielles au cours desquelles le peuple marocain apprend à connaître à cet époque son futur souverain.

Il reçut une éducation sévère dont le roi se faisait rendre compte chaque soir, sa majesté tenait à ce que le prince suive tous les cours qu’il avait à ce temps-là au collège et il commençait à 7h le matin, il terminait à 8h le soir, autrement pas de télévision, cinéma le samedi ou le dimanche quand il n’avait pas d’activité.

C’était à l’intérieur même du palais que se trouve le collège royal où les professeurs rigoureusement sélectionnés enseignaient le jeune Sidi Mohamed de disciplines aussi diverses que le coran, la littérature arabe, les impératifs du protocole ou la manière de s’exprimer en public.

Ses camarades de classe ont été choisis parmi les meilleurs élèves des écoles du royaume. Le sport tenait également une grande place dans son emploi du temps, il avait pour sport préféré l’équitation, la natation et le volet.

Quel était les caractères qui le décrivait le mieux ?

Il était très docile, gentil, qui avait le sens de responsabilités mais qui n’était absolument pas prétentieux, ni orgueilleux, il était très attachant et vraiment charmant. D’après l’avis de l’une de ses enseignants.

Déjà familiarisés avec les manifestations officielles, le jeune prince se trouvait donc au côté de son père au cours de la visite officielle que le roi Hassan 2 devrait faire un voyage en France.

mohamed-6

Sidi Mohamed prince héritier du Maroc encore un enfant à cet époque-là, il avait suivi son père pendant son voyage officiel en France, jamais il ne l’avait quitté quel que soit l’heure où le lieu, seule exception au moment des entretiens politique du roi Hassan 2 et du président Valery Giscard Destin.

Avec son petit frère Moulay Rachid, il lui arrive de plus en plus souvent au Maroc sans son père le roi Hassan 2 de présider des cérémonies officielles et remettre des coupes, c’est cela l’éducation d’un prince, au même âge son père Hassan 2 faisait de même sous le règne de Mohamed 5.

Le prince Sidi Mohamed qui venait d’avoir 13 ans était déjà Colonel de la garde royale et colonel de l’armée de l’air, comme tous les enfants du monde Sidi Mohamed aimait les friandises, allait à la pâtisserie  du père d’Aziz un de ces camarades d’études mais comme d’habitude il était accompagné de sa gouvernante une française.

Les 7 enfants d’Hassan 2 ne vivaient pas avec leurs parents, ils occupaient la villa des princes dans l’enceinte du palais royal.

À côté de la villa des princes, le collège royal en avait réuni les meilleurs élèves du royaume pour stimuler princes et princesse dans leurs études ;

Moulay Rachid, 6 ans était déjà en première année et Sidi Mohamed était entré pendant cette année en 3ème de ses études secondaires.

Quelle étaient ses matières préférées, parlait il plusieurs langues ?

D’après Sidi Mohamed lui-même.

La lecture arabe et les sciences naturelles, et concernant les langues en effet oui, l’arabe, le français et à peine un peu l’anglais bien entendu à cet époque-là mais aussi l’espagnol.

Au réfectoire du collège royal peut-être moins de chahut que dans un lycée ordinaire les garçons étaient d’un côté et les petites filles de l’autre.

Il n’avait pas de différence entre le prince héritier et les autres élèves, ils se tutoyaient entre eux et même parfois ils se battaient.

Pour les musulmans le prince héritier est descendant de Mohamed le prophète.

Et s’il n’était pas prince héritier, quel métier aurait-il voulu faire ?

  • J’aurais aimé être pilote d’avion répondit-il.